Drouet (Juliette) - Lettres à Victor Hugo

Disponibilité: En stock (9970)

Juliette DROUET (Juliette GAUVAIN, dite)

Née à Fougères le 10 avril 1806, morte à Paris le 11 mai 1883.

Connue pour le couple mythique qu’elle forma avec Victor Hugo pendant cinquante ans.

D’origine bretonne, orpheline à moins de deux ans, elle bénéficia cependant d’une bonne éducation chez les Sœurs de l’Adoration perpétuelle. Elle débuta sa carrière d’actrice en Belgique. Du sculpteur Jean-Jacques Pradier (1792-1852), elle eut une fille, Claire, qui mourut le 21 juin 1846.

C’est lorsqu’elle joua le « petit » rôle de la princesse Négroni dans « Lucrèce Borgia », en février 1833, au Théâtre de la Porte Saint-Martin, qu’elle rencontra Victor Hugo, rencontre qui changera le cours de sa vie.

La nuit du 16 au 17 février 1833 sera déterminante : Juliette et Victor Hugo sont pris d’un amour passionnel l’un pour l’autre. Elle lui écrira chaque jour, parfois plusieurs fois par jour. Cette correspondance unique est une source très précieuse pour qui s’intéresse à la vie intime de Victor Hugo.

Bien que Victor Hugo ait été pris en flagrant délit d’adultère avec Léonie Biard dans la nuit du 4 au 5 juillet 1845, et, malgré ses multiples fredaines, Juliette restera sa muse, son inspiratrice et son ancrage. Elle le suivra en exil dans les îles anglo-normandes, notamment à Guernesey où, peu à peu, les enfants de Victor Hugo, Charles et François-Victor se rapprocheront de Juliette. Même Madame Adèle Hugo, la femme du poète, reconnaîtra le rôle de Juliette Drouet dans l’œuvre de son mari. Après la mort de Juliette Drouet, Victor Hugo n’écrira plus une seule ligne.

0 étoile(s) selon 0 évaluation(s)