Ovide (Publius Ovidius Naso, dit) - Les Amours - L'Art d'Aimer

Disponibilité: En stock (9957)

Ovide (ou Publius Ovidus Naso) est né le 20 mars 43 av. J-C à Sulmone (Italie). Son père l'envoie à Rome pour qu'il y fasse des études de droit ; dans cette ville il consacre l'essentiel de son talent à la poésie. Ayant hérité du bien paternel, Ovide part finir ses études à Athènes, puis il voyage en Grèce et en Sicile avant de s'installer à Rome où ses poèmes furent très connus et appréciés. Le succès que lui vaut son « Art d'aimer », manuel de séduction au contenu pour le moins léger, lui attire également les foudres d'Auguste,  qui, en l'an 8 de notre ère, l'envoie en exil en Roumanie : on peut penser cependant que les raisons de sa disgrâce tiennent davantage à des raisons politiques et religieuses, même si Auguste, qui désirait réformer les mœurs romaines, a pu être choqué par le contenu du livre. Il continue à écrire des récits dans « Les Métamorphoses » qui mettent en valeur le talent narratif du poète. 
Par la suite, ses œuvres sont pleines de mélancolie, comme le recueil des Tristes, où il décrit son existence malheureuse et en appelle à la clémence d'Auguste, qui fera la sourde oreille. A 40 ans, il s'arrête d'écrire et meurt en l'an 17 de notre ère en Roumanie. Après sa mort, Auguste interdit ses ouvrages dans les bibliothèques publiques mais cela n'empêche pas Ovide de jouir d'autant de popularité que de son vivant. Et cette popularité ne se dément pas, puisqu'elle traverse les siècles : les écrivains du Moyen Âge s'inspirent de ses poèmes, les poètes et les érudits de la Renaissance accroissent sa renommée, et de nombreux artistes, des peintres le plus souvent, choisissent leurs sujets dans les légendes qu'il a relatées.

L’ « Art d’Aimer » est un manuel de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations qui entouraient Ovide et qui appréciaient son style autant que sa morale de vie très personnelle.

0 étoile(s) selon 0 évaluation(s)