Editeur de beaux livres rares Reliure en cuir

L’éditeur d'art Jean de Bonnot perpétue la tradition des beaux livres reliés plein cuir, tranches de têtes dorées, faits de bon papier vergé et filigrané.

Les collections signées Jean de Bonnot font le bonheur des bibliophiles et des amateurs d’ouvrages parfois épuisés ou très anciens, réédités dans les règles de l’art. Chaque volume est unique, avec des décors aux fers gravés et ciselés à la main, des gravures d’époque, des signets, tranchefiles, culs de lampes originaux...

Un Jean de Bonnot, c’est aussi le plaisir de lire retrouvé.

 

Rejoignez-nous sur

Twitter Facebook


Ou rechercher ...




Vous trouverez tous les livres de
Jean de Bonnot, en vente directe,
dans sa galerie d’exposition, au
22 rue Chapon Paris 3ème, en plein
cœur du Marais, entre les métros
Rambuteau et Arts et Métiers.

Les horaires d'ouverture
sont les suivants :
- 9 heures à 12h30 et
13h30 à 17 heures 
du  lundi au vendredi

Nous vous souhaitons une agréable visite et de bonnes lectures.

Bibliothèque Jean de Bonnot


Si vous rencontrez le moindre 
problème, n'hésitez pas à nous
contacter au 01.42.65.44.71.

Colonna (Francesco)

Beaux livres >> Livres Colonna (Francesco)


Biographie : Francesco Colonna, né à Venise en 1433, paraît issu de la noble race des Colonna, qui s’enorgueillit que son nom fasse allusion à la colonne du prétoire où fut lié Jésus.

Le jeune Francesco mène d’abord l’existence d’un adolescent curieux de puiser aux sources les plus illustres du savoir. Avide de se familiariser avec les monuments antiques, tant littéraires qu’architecturaux, il visite la péninsule italienne, les provinces helléniques et la légendaire capitale de l’empire byzantin. Il compte au nombre des familiers de Théodore Lelio, évêque de Trévise.

Comme il est notoire, Francesco Colonna fut admis, vers 1455, dans l’ordre des frères Dominicains. Tout en enseignant la rhétorique à un petit groupe de novices, il compose, avec une lente assiduité, l’Hypnérotomachie, l’achève le 1er mai 1467, mais la conserve dans son cabinet et poursuit des études supérieures de religion.

Grâce aux subsides que Colonna reçoit d’un magistrat de Vérone, Leonardo Grasso, il publie, par les soins de l’imprimeur vénitien Alde l’Ancien, en 1499, l’œuvre que sa pudeur a, jusqu’alors, occultée.

Bachelier en théologie de l’université de Padoue depuis 1473, revêtu de charges importantes au couvent de Saint-Jean Saint-Paul à Venise, il en surveille lui-même l’impression. Le Liber Consiliorum le qualifie bientôt de « Révérend Maître ».

Francesco Colonna agrémente son livre de bois minutieux, dus à l’habileté d’un ou de plusieurs graveurs, appartenant vraisemblablement à l’école de Mantegna.

Vers 1500, nommé sacristain de son monastère, on s’attache à lui rendre autant que possible tolérables les inconvénients de la vieillesse, en pourvoyant largement au chauffage de sa cellule. On fait en sorte qu’il ne manque ni de vin, ni de douceurs alimentaires et il est recommandé à la vigilance du frère infirmier.
Francesco Colonna meurt le 2 octobre 1527, à l’âge de 94 ans. Une sépulture creusée dans le cloître de son dernier asile reçoit sa dépouille.

Principale Oeuvre : Le Songe de Poliphile.


 

VirtueMart Shopping Cart


Votre panier est actuellement vide.

Mon compte






Newsletter




Sondage

Recevez-vous lisiblement et correctement nos newsletter