Editeur de beaux livres rares Reliure en cuir

L’éditeur d'art Jean de Bonnot perpétue la tradition des beaux livres reliés plein cuir, tranches de têtes dorées, faits de bon papier vergé et filigrané.

Les collections signées Jean de Bonnot font le bonheur des bibliophiles et des amateurs d’ouvrages parfois épuisés ou très anciens, réédités dans les règles de l’art. Chaque volume est unique, avec des décors aux fers gravés et ciselés à la main, des gravures d’époque, des signets, tranchefiles, culs de lampes originaux...

Un Jean de Bonnot, c’est aussi le plaisir de lire retrouvé.

 

Rejoignez-nous sur

Twitter Facebook


Ou rechercher ...




Vous trouverez tous les livres de
Jean de Bonnot, en vente directe,
dans sa galerie d’exposition, au
22 rue Chapon Paris 3ème, en plein
cœur du Marais, entre les métros
Rambuteau et Arts et Métiers.

Les horaires d'ouverture
sont les suivants :
- 9 heures à 12h30 et
13h30 à 17 heures 
du  lundi au vendredi

Nous vous souhaitons une agréable visite et de bonnes lectures.

Bibliothèque Jean de Bonnot


Si vous rencontrez le moindre 
problème, n'hésitez pas à nous
contacter au 01.42.65.44.71.

Stendhal


Biographie : Marie-Henri BEYLE dit STENDHAL. Né à Grenoble le 23 janvier 1783, mort à Paris le 23 mars 1842.
D’une famille de bourgeois aisés, Stendhal voue rapidement une haine contre les idées royalistes, l’Eglise et la vie provinciale qui lui ont servies de cadre. En 1799, il arrive dans la capitale puis l’année suivante part en Italie servir dans la cavalerie. Il en fait sa patrie d’élection et y découvre la musique. De retour à Paris, il multiplie les histoires amoureuses, côtoie les salons et les théâtres et veut devenir écrivain. Réengagé dans l’armée de Napoléon, il multiplie les voyages, notamment en Russie et en Allemagne d’où il tire son pseudonyme. Ses longs séjours italiens et ses passions amoureuses, construisent son écriture romantique. En 1829, il commence la rédaction du roman « Le Rouge et le Noir »,  ces couleurs symbolisant l’habit militaire et la soutane, soit les couleurs de l’ambition. En 1839, paraît « La Chartreuse de Parme ». Cette œuvre connaît moins de succès que la précédente mais est largement saluée par Balzac. C’est à titre posthume que son immense œuvre connaîtra la gloire.


Voir les livres de l'auteur
 

VirtueMart Shopping Cart


Votre panier est actuellement vide.

Mon compte






Newsletter




Sondage

Recevez-vous lisiblement et correctement nos newsletter